grafiti

Merci à tous ceux qui nous ont envoyé ces photos!
D'autres nous feraient plaisir!
Cliquez ici pour envoyer un e-mail à la rédaction:
"WEBMASTER"
à bientôt...

Le fait de nous envoyer des photos implique que celles-ci peuvent être téléchargées par les visiteurs du site pour une utilisation privée.



La période allant de mars 1933 au 8 mai 1945


Toute cette première période de la vie des Chasseurs ardennais d'avant la guerre est particulièrement attachante. Dure à vivre, le "confort" des casernes, l'équipement d'hiver, les conditions de vie en général étaient à l'opposé de ce qu'ils sont aujourd'hui!
Mais il y avait de l'ambiance et une grande fierté animait chacun. N'oubliez pas, en feuilletant cette page, que tout cela allait s'arrêter brutalement dans la nuit du 9 au 10 mai 1940, et que plus de 700 de ces hommes allaient mourir prématurément! C'est ce que veut vous rappeler la photo de ce télégramme d'Etat de cette nuit funeste. (Document Jean-Louis Moiny de Wanze)



Jean Octave nous envoie deux belles images d'avant 1940. Il les a reçues de la fille de Joseph BOUDLET, un ancien de 1940 qui est décédé en 2012.
Elles ont été prises, l'une à RENCHEUX en juin 1937 (équipe des transmissions du 3ChA) et l'autre à LA ROCHE, le 1er octobre 1938 (3ChA durant le PPR de 1938)




Les premiers Chasseurs ardennais


Pas difficile de reconnaître le "vieux Callemeyn"; de jeunes soldats s'y détendent juste à l'ouest de la chapelle.


Un groupe de cyclistes à l'exercice dans un village du pays d'Arlon.


Ce lieu est connu, mais moins reconnaissable. Heureusement, le verso de la photo nous indique "repos des Chasseurs" (Lagland) et la date.



Vielsalm 1939

(16-12-07) Reçue ce jour de Frans, cette vieille carte postale des débuts de la garnison de Vielsalm, dont tous les anciens du 3ChA reconnaîtront le décor.




A P P E L

(26-05-07) Oui, appel à l'observation et au souvenir de chacun. Que ceux qui connaissent des anciens du 2ChA prennent la peine de les amener gentiment devant leur écran internet.
Ces photos ont été retrouvées dans les caves voûtées d'une partie de l’ancien monastère des récolets à Bastogne centre. Ces caves voûtées ont hébergé beaucoup de monde durant la bataille des Ardennes 1944-45.

.



Une section de ChA de 1937

(28-11-07) Voici une photo que Frans a retrouvée - il va bientôt me dire où. C'est un groupe de nos Chasseurs de 1937, du 10 juin plus exactement. Tous les noms sont écrits au verso. Et il apparaît que la photo appartenait à l'ancien secrétaire de la section d'Arlon, M. Fernand Lacroix. Elle lui venait de Jean Meyer, cinquième debout, venant de gauche.


HOUYET en 1939

(21-11-07) Certains de nos anciens ont été à Houyet durant la mobilisation en 1939. La photo ci-dessous, de la collection de Frans, a été légendée au verso, ce qui vous permet d'avoir la date exacte et probablement le nom d'un des personnages. Elle ira dans notre album pré-1940. Bedankt Frans!



Où Frans a-t-il trouvé ça??

(22-05-08) Et rien n'est écrit au verso de l'image. Pour ma part, il me semble avoir déjà vu deux de ces élégants Chasseurs. Remarquez le col de leur veste sous le manteau: ils sont de deux modèles, l'un droit, l'autre à pointes... Voilà peut-être un moyen de dater la photo.
Bedankt, Frans !



Pour les anciens d'Arlon



(3-08-06) Le texte au verso de la carte est daté du 27 juin 1929. La photo est donc encore plus ancienne. C'est l'aspect qu'avaient alors la caserne du 10e de Ligne et le monument, encore présents aujourd'hui.
Autre façon de dater: il n'y a encore que trois citations sur le socle du monument. Or les citations Namur et Termonde ont été décernées respectivement en 1924 et 1930. La photo daterait donc d'avant 1924.
Nous avons mis en grand l'origine de la photo pour (essayer d')empêcher la reproduction commerciale. De nombreuses fausses cartes postales sont, en effet, trouvables dans toutes les brocantes!



A notre (humble) avis: les tout premiers bérets verts !

(20-08-06)
Quand ils s'y mettent à deux, Claude et Frans, tous deux du Benelux, on finira par éclairer un point controversé de la petite histoire des Chasseurs ardennais: quand porta-t-on les premiers bérets verts chez nous?
Eh bien! la photo ci-dessous, nouvelle dans la collection de Frans, nous éclaire un peu. Vous y voyez trois bérets de ChA et plusieurs calots du 10Li.
Ces hommes sont à la corvée patates que par dérision ils appellent "fête à Arlon". Et ils datent ça du dimanche 16 juillet. Il n'y en a que deux possibles, dit Frans: 1933 et 1939. OK, ce n'est pas 39 avec des calots du 10Li. C'est donc 1933, juillet 33, bien avant la première mise officielle pour l'intronisation du roi Léopold III.
Nous savions déjà par différents témoignages que de nombreux anciens du 10Li et nouvelles recrues achetaient, dès 1933, des bérets verts "civils" dans les commerces arlonnais et bruxellois, mais en voici une preuve, et en juillet!


Bravo les deux copains chercheurs! Prochaine question: de quand date la devise...?




Souvenir d'Arlon


(11-01-07) Ces militaires, récents Chasseurs ardennais, ignoraient certainement qu'ils se trouvaient sur la future "Place des Chasseurs ardennais" d'Arlon, au pied de l'église Saint Donat, qu'on devine à l'arrière-plan.
Au milieu d'eux, leur commandant de compagnie, le capitaine Maurice Bricart. (quatrième, debout, à partir de la gauche)
Collection Madame Jean Bricart


Juste avant la guerre

(13-4-07) Nous avions déjà cette scène, mais sous un angle un peu différent. Cette belle photo est à vendre sur le web, mais personne n'est fichu d'identifier le lieu et les hommes. L'élément "Cointet" n'est pas en place, donc la guerre n'est pas encore là.



Notre grand respect lui est acquis




(12-01-07)

Il est né en 1952, il n'a pas connu son oncle, mais il en est très fier. Merci M. Gruselle. Votre oncle rejoindra notre page du Bataillon Motos. Nous vous en remercions.
"Ayant visité le site de la fraternelle des Chasseurs Ardennais, j'y ai vu qu'on pouvait vous adresser des souvenirs sur les combattants de 1940. Je vous annexe la photo de Marcel Gruselle bataillon motocycliste des chasseurs ardennais VII corps d'armée blessé mortellement à MORSELE le 25.05.40 . Il s'agit de mon oncle que je n'ai malheureusement pas connu puisque je suis né en 1952."

(14-01-07) Nous avons reçu d'autres images de M. Gruselle datant toutes de la courte période de séjour du récent Bataillon Motos ChA à Bruxelles (Dailly et Tir National). Les voici, avant qu'elles ne déménagent vers le Bn Motos et vers l'album pré-1940.
......



De notre ami Frans Gorissen de Rotterdam

Les photos en noir et blanc qui suivent, dont plusieurs inédites, accompagnaient ses voeux pour 2007. Frans mérite donc le titre de "plus riche Musée ChA hors de Belgique".
Bedankt Frans! Gelukkig nieuwjaar ook voor jouw.

..............

Toujours de Frans: nous sommes rue de Fer à Namur en 1938 à l'Ecole divisionnaire.
Les deux capitaines au centre nous sont connus par leurs fils, aujourd'hui parmi nos relations: le Capt Verbist, à gauche et le Capt Krémer, à droite.
Et voilà que en ce mois de janvier 2009, toutes les identités nous sont données par le fils du Lieutenant François Hoeck, premier rang, quatrième à partir de la gauche.
1er rang, gauche à droite: Sgt Balau, SgtMaj André, Lt Bastijns, Lt Hoeck - père de notre correspondant, Capt Verbist, Cdt Krémer, Lt Tassier, Lt De Windt, Adjt Olivier, Sgt Mirgain; 2e rang: Sgt Goergen, SgtMaj Deprez, SgtMaj Clairembourg, Sgt Depasse, SgtMaj Sibret, 1Sgt Bonnet, 1Sgt Wijckaert, 1SgtMaj Parmentier, 1Sgt Klauner, Sgt Dehoute, Sgt Plumier, Sgt Brichet. Remarquons que, sauf six, tous ces messieurs sont en casquette!






Au mess, rue Netzer à Arlon

les officiers du Régiment le 3 juillet 1933

(20-11-05) Nous avons eu le privilège de rendre visite hier à M. le Professeur René Krémer, fils du Col Hre Léon Krémer, lequel commanda le Bn Motos ChA VIIe Corps en 1940 et fit à sa tête la Campagne des dix-huit jours.
Nous sommes rentrés avec de nombreuses photos, notes, carnet et documents divers, dont le tri et l'exploitation prendront... un certain temps.
En guise de remerciement au Professeur, et en hommage à la mémoire de son père, nous vous montrons ici la perle de la collection: une photo de tous les officiers Chasseurs ardennais, réunis à l'occasion du banquet lors de la remise de commandement du tout nouveau Régiment par le Col BEM Jacqmain au LtCol BEM Chardome, le ... 3 juillet 1933.

Au 1er rang: les Cdt Dery, Piton, Georges; Capt Krémer, AdjtMaj du Régt, Cdt Wagner, Maj Massonet (futur Comd 1ChA), LtCol BEM Chardome, Col BEM Jacqmain, LtCol Merckx (futur Comd 2ChA), Maj Weertz, Cdt Bouqué, Vuylsteke, Laplanche, Thelmant, Jaraum
2e rang: Lt Med David, Lt Chef de Mus Wilmet (marche des ChA), Lt Campion, Cdt Brasseur, Capt Clearon, Pelzer, Cdt Henard, Berger, Van Hamme, Dubois, M. Lagouge des BM, Capt Debie et Anozé
3e rang: Lt Moulin, SLt Jeanty, SLt Med Louis, Capt Baudhuin, Cdt Egon, Aum Stiénon, Lt Adm StMaux, Lt Hallet, Cdt Neuville, Lt Hansquine, Capt Doyen, Delvaux et Renaud
4e rang: Lt Schouveller (porte drapeau), Lt Adm Bernard, Lt Kelecom, Capt Krack, Lt Pell, Bourgeois, Regnier, Mathen, Bacus, Capt Mirnay, SLt Veronck, Lt Fraeys et Capt Bricart.

Au secours, les Namurois !
Pourrait-on identifier ce lieu?
Oui! Michel Gilbert a remarqué à l'extrême gauche de l'image, une maison qu'il connaît: la première de l'avenue Golenvaux, presque en face de la RTBF.
Voyez donc ci-dessous: la photo de la Cie cycliste conduite par le Lt Hoeck, en 1939, passant devant les façades sud de la place du Marché St Rémy; à droite, la photo sous un angle identique en janvier 2010, et deux images post-bombardement 1944, où la petite maison blanche est bien visible.
Nous félicitons Michel Gilbert de sa perspicacité et le remercions de nous avoir offert ces comparaisons.



Collection Krémer: comparaison !

(23-02-06) De la collection du Professeur Krémer de Charleroi, cette photo d'une revue des troupes à Namur, le 16 mai 1939: un général-major à cheval passe la revue de Chasseurs ardennais qui le saluent, arme à la bretelle. Cela ne se fait plus aujourd'hui, mais voyez l'allure de nos anciens et la prestance de leurs chefs!
A titre de comparaison, le même décor ce 23 février 2006 à midi. Quelle émotion là-bas d'imaginer ces braves, à un an de la guerre, alignés au laser, et une intense fierté dans toute leur attitude.
Un officier nous est connu dans la photographie de 1939: à pied, au milieu des rails, le Cdt Léon Krémer, futur commandant du Bataillon Motos ChA; le général-major, par contre, ainsi que les autres officiers ne nous sont pas connus. Avis aux spécialistes.



Chez les motards ChA

Ci-dessous les officiers du Bataillon Moto ChA très peu de temps après la formation du Bataillon en décembre 1939.
De gauche à droite: Slt Evany, Slt Conrardy, Slt Leblanc, Lt Uselding, Abbé Cdt Reyntens, Lt Gerard, Cdt Flébus, Slt Gobier, Capt Faber, Slt Nivelle, Lt Renard.
Nous devons ce beau souvenir à M. Guy Leblanc, fils du troisième officier cité, et nous devons à son père, décédé en 2008, l'identification des officiers. Seul le nom du Commandant de bataillon a été modifié par nous, après vérification avec le fils de feu le Colonel Hre Krémer.




De la collection Raoul Verbist


(17-03-06) La vie à Arlon était bien agréable dans les années folles! Voilà le banquet de la Fraternelle du 10e de Ligne, à la remise de leur drapeau que leur offrait la ville d'Arlon.
Le Lieutenant général Verbist y était invité et il y prononça cette allocution - de mémoire, mais son petit-fils en possède le brouillon!
Voyez aussi le menu à la rédaction pleine d'humour qui fut proposé ce jour-là: 30 juin 1929.



Extrait de l'allocution:
Des fastes du 10e ? Vous les connaissez. Pas de défaillances, rien que des vertus.
De sa gloire ? Elle a été chantée par les plus autorisés que moi. Tous les écrits d'histoire à son sujet ne lui adressent que des éloges.
De la Fraternelle ? Ah ! Laissez moi vous dire, Messieurs de la Fraternelle, que le général Deisser et moi, vos colonels de la guerre, nous ne saurions assez exprimer la joie que nous éprouvons aujourd'hui de nous trouver parmi tant d'anciens du 10e, les uns ayant combattu sousmes ordres, les autres sous les ordres de mes successeurs, mais tous ayant servi dans le beau régiment auquel vous avez donné toutes vos forces et dont la réputation de bravoure commençait déjà à se justifier à Namur, réputation que le 10e de Ligne a glorieusement soutenu et conservé jusqu'à la fin de la guerre en 1918.
Je conserverai un souvenir durable de cette période héroïque, époque qui a resserré davantage encore les liens d'amitié que nous avons noués avant la guerre et qu'ont fortifiés les sympathiques colonels Baltia et Deisser.
Mais j'ai hâte d'ajouter que ces mêmes beaux sentiments et cette discipline librement consentie, je viens de les retrouver au régiment avec lequel je viens de vivre 24 heures.



Nouvelles acquisitions virtuelles

Que pensez-vous, tous les anciens de l'Ecole d'Infanterie de cette vue fantastique du fameux "Repos des Chasseurs", où nous avons si souvent cassé la croûte, et parfois interminablement attendu les tout derniers d'un "dropping" jusqu'aux petites heures. (N'employez pas ce mot 'dropping' avec des Québequois ou des anglophones: chez eux cela veut dire une crotte d'oiseau que vous recevez sur la tête!)

Cette vieille carte postale aussi, de la caserne de Vielsalm et d'un des tout premiers saluts au drapeau. Cela devait être fin 1934 ou au début de 1935.
Un tout grand merci à nos correspondants!



Les trésors du Bataillon Motos ChA

(12-02-06)Voici une belle photo que vous retrouverez au musée: une compagnie du 10e de Ligne, notre ancêtre, en 1919. Un capitaine qui ne nous est pas connu se trouve au centre, mais à son côté, on reconnaît le sous-lieutenant Léon Krémer qui, comme major, commandera le Bataillon Motos ChA en 1940.
[collection Professeur René Krémer à Charleroi]



Qui a connu le Cdt Noël ?

(5-03-06) De Madame Suzanne Noël, fille du Cdt Armand Noël, engagé en 1937 au 2ChA, Sergent lors de la campagne, passé au 7ChA en France le 25 mai 1940, décédé en 1986.
Pour notre album, ces quelques photos d'anonymes Chasseurs ardennais que nos anciens pourraient reconnaître.
Merci Madame pour votre collaboration.


.


De vieilles photos de paix puis de guerre

Monsieur Roger Francis nous a envoyé de belles photos de son père, ancien du 3ChA: Albert (Jules) Francis.
Roger a eu la bonne idée de scanner aussi le verso des photos, ce qui nous permet le plus souvent de savoir où et quand elles furent prises.
Voyez ci-dessous les meilleures:


Il a aussi des photos de captivités où l'on voit le cachet de la censure allemande.





avril 1940, la 10e compagnie du 7ChA à la caserne Trézignie à Charleroi.
Ces Messieurs allaient partir en France, à Pont-Saint-Esprit, pour y poursuivre un entraînement inachevé au moment où la guerre éclate en Belgique.



En 1940, la compagnie du 2ChA dans laquelle se trouvait le Sergent Fernand Herman.
(don de Madame Eischen-Herman)



(12-4-05) Revoilà notre ami de Rotterdam avec un souvenir précieux:
-* ci-dessus: il a retrouvé le soldat Arthur Kaiser: sa photo en calot 10e de Ligne et le souvenir de son décès le 25 mai 1940 à Zeveren (sur la Lys) dans les rangs du 5ChA.












Un groupe d'officiers des Chasseurs ardennais s'est constitué au camp de Colditz.
Nous sommes le 10 août 1940.
Qui reconnaissons-nous formellement?
Assis au centre, le Major Danloy, avec le Cdt Berger à sa droite et le Cdt Hansquine à sa gauche.
Derrière lui, le Cdt Flébus.
A l'extrême-gauche, le Lt Gerits, aujourd'hui général retraité.
A l'extrême-droite, le Lt Catin, miraculeusement sorti vivant du combat de Chabrehez.
Le troisième à partir de la gauche, debout, est le Lt Max Hubert, un officier de réserve du 20e d'Artillerie. Son petit-fils Marc nous communique, (ce 24 mars 2008!) les noms des autres officiers figurant sur cette photographie: Lt Schweicher, celui du 47 de Fauvillers?, Lt Vierendeels, Lt Servais, Lt Bailly, Lt Goffin, Lt Sternotte, Lt Résibois, Lt Catin cité plus haut et Lt Carette.



RETOUR TABLE ALBUM VIA LE MENU CI-CONTRE




vers la page d'accueil du site