Cette page vous donnait la liste des pertes des Chasseurs Ardennais de la guerre 1940 - 1945. Elle avait été établie par le Général-major Lucien Champion et annexée à son ouvrage " 1940, La Guerre du Sanglier ", éditions J-M Collet, Bruxelles 1990.
Des informations recueillies depuis 25 ans avaient permis de la compléter: nombreux ajouts, quelques suppressions pour diverses raisons: décès non dû à la guerre, décès plusieurs années après 1945, erreur sur la personne, ou sur l'unité etc.
Elle est aujourd'hui remplacée par une série de fiches que vous trouverez en cliquant sur les écussons des unités concernées figurant ci-dessous.
Nous voudrions ici rendre hommage à
  • M. Frans Gorissen, de Rotterdam, qui a passé beaucoup de temps à des recherches sur Internet. Il y a retrouvé nombre de souvenirs pieux, de photos et de noms de nos soldats morts qui ne figuraient pas dans nos listes. Il a créé patiemment une fiche par décès ainsi que des fichiers "Excel" schématisant les résultats de ses recherches.
    Il a aussi fait plus de cent voyages aux archives d'Evere, dans presque toutes les communes ardennaises et vu tous les cimetières où sont inhumés nos héros.
    C'est grâce à lui et aussi à quelques rares membres de notre fraternelle, que le total de nos pertes de la guerre est passé aujourd'hui à plus de huit cents.
  • M. Lothaire Vanoverbeke, de Moorsele, Wevelgem, qui a dirigé pour sa commune un long travail de recherches des militaires tombés sur le sol de Wevelgem en mai 1940. Pour chacun d'eux, il a établi des fiches qui ont été exposées et le seront encore.
    Voici, par exemple, les tués du Bn Motos ChA à Moorsele: Baeken, Bocca, Gruselle, Jonet, Martin, Salmon, Suray. (cliquez sur le nom)

  • Un membre de notre Fraternelle, Monsieur Francis Geeraerts, qui nous a écrit aimablement ceci: "J’ai vu dans la dernière revue que plusieurs personnes cherchent des informations sur leurs parents ayant participé à la deuxième guerre mondiale. Ils peuvent se mettre en contact avec le Musée royal de l’armée qui possède les archives de l’armée belge.
    Les contacts sont les suivants xavier.vantilborg@mil.be, gerard.bracke@klm-mra.be, et jean-claude.lebrun@klm-mra.be.
    Il suffit de mettre les nom, prénom et date de naissance de la personne recherchée. Je l’ai déjà fait à plusieurs reprises et avec succès"
    Nous le remercions cordialement de sa peine.

Le vent souffle sur nos tombes,
On nous oubliera.
La liberté reviendra ;
Nous rentrerons dans l'ombre.
Emmanuel d'Astier de La Vigerie, Londres 1943

Pertes des Chasseurs Ardennais
durant la deuxième guerre mondiale

Rappelons tout d'abord que le 10e Régiment de Ligne, Régiment duquel sont issus les Chasseurs Ardennais en 1933, a eu mille cinq cents tués durant les quatre années du premier conflit 1914-1918.
Les Régiments de Chasseurs Ardennais totalisèrent cinq cent trente morts durant les 18 jours de la campagne de l'armée belge de mai 1940. C'est dire l'intensité des combats qu'ils livrèrent. Ceux qui échappèrent à la captivité et continuèrent le combat clandestin eurent encore plus de deux cents tués supplémentaires.

Les quatre jours de la seule bataille de la Lys, du 24 au 27 mai, leur coûtèrent à eux seuls deux cent trente tués, bataille que certains historiens de la " guerre éclair " ne mentionnent même pas !
On peut considérer que les présentes listes sont quasi-exhaustives pour ce qui concerne la période allant du 10 mai au 5 juin 1940.
Elle est par contre incomplète pour le restant de la guerre, les archives étant rares sur les morts et disparus dans les combats de la clandestinité et dans les camps allemands.
Nous continuons à faire appel à tous ceux qui connaissent des morts Chasseurs Ardennais de 1940 - 1945 non repris dans les présentes listes afin qu'ils nous éclairent sur ce qu'ils savent à leur sujet.
Les pertes établies par Frans Gorissen sont les plus dignes de foi, car dues à d'incessantes recherches: aux archives militaires, aux communes, aux cimetières, aux monuments, etc.

Ce sont désormais les résultats de ce gigantesque travail que nous vous offrons ci-dessous.
Attention! Les photographies qui illustrent les fiches sont le résultat de fastidieuses "retouches" faites sur des images souvent prises sur les tombes de nos héros. La copie et l'usage de ces images sont soumis à l'autorisation formelle de la Fraternelle, via le responsable de ce site.
Cliquez sur les figures ci-dessous pour obtenir l'album des fiches établies par M. Frans Gorissen.
Notons que les dossiers de ce dernier sont beaucoup plus complets que ce qui apparaît ici.
Voulez-vous un exemple?
Prenons-le dans l'album du 20A, notre Bataillon d'Artillerie,
La fiche vous dit : Major Gennart, René, Léopold, Hubert, Ghislain, né à Mettet le 7 juillet 1895, décédé à Bruxelles le 27 septembre 1942,
Le dossier complet ajoute le matricule 16458, la sous-unité, 20A 1er Groupe, le lieu du décès, l'hôpital auxiliaire n°1, le nom du père, Léopold Gennart, de la mère, Rosalie Deglume, de l'épouse, Catherine-Marie Marchal et du lieu de sépulture : Wépion

- - - - - - - -



retour page

retour page d'accueil